Entrevue avec le Président du RÉMUL

IMG_2239

Qu’est-ce que ça fait, un président du RÉMUL?

Être président.e, c’est représenter officiellement le RÉMUL ainsi que ses plus de 1000 membres. C’est présider et veiller à la bonne marche des rencontres du Conseil d’Administration (CA), du Conseil de Gestion (CG) et du Conseil Exécutif (CE). C’est s’assurer également que les résolutions prises dans ces instances sont appliquées. C’est siéger au Conseil général de la FMEQ (Fédération médicale étudiante du Québec) ainsi qu’au Conseil de Faculté de médecine de l’Université Laval. C’est rencontrer et assurer des suivis avec le doyen de la Faculté, le vice-doyen aux études de 1er cycle de la Faculté ainsi qu’avec la direction du doctorat en médecine.

Le président travaille en étroite collaboration avec les 7 autres membres de son comité exécutif, les épaule dans leurs tâches et les remplace au besoin.

Le rôle vient aussi avec la tâche de répondre à des centaines et des centaines de messages et de courriels, sans oublier d’être à l’écoute des étudiants dans les corridors et dans le local d’association.

 

Combien d’heures ça te demande par semaine, environ?

C’est une question difficile à répondre. 15 heures par semaine est une approximation réaliste. Or, ce qu’il faut plutôt retenir, c’est que c’est très variable en fonction des diverses rencontres et des instances auxquelles on doit siéger. Des semaines peuvent être plus exigeantes alors que d’autres permettent de respirer un peu. En tant que président, le temps à investir va aussi varier en fonction de ce qui se passe au sein de la Faculté de semaines en semaines. Il faut donc toujours être prêt à réagir et avoir une bonne capacité à adapter son horaire. Mais, une chose est certaine : tu ne comptes pu les heures.

 

Quelle(s) compétence(s) ça doit avoir, un président du RÉMUL?

Des qualités de leader collaboratif, une bonne capacité d’adaptation, une bonne gestion de la pression (et du stress…), une facilité à agir comme médiateur et/ou négociateur, des aptitudes de communication aguerries et j’en passe!

De la motivation, du temps et un grand désir d’engagement sont aussi des atouts indéniables.

 

Quelle est ta tâche préférée en lien avec la présidence?

J’ai adoré développer et entretenir des liens privilégiés avec les membres de la direction et autres membres de la Faculté de médecine. Les entretiens fréquents avec ces personnes au bagage personnel toujours impressionnant te permettent d’en apprendre beaucoup sur toi et sur l’environnement universitaire dans lequel nous évoluons en tant que futurs médecins.

De par le rôle de président, tu as le sentiment d’avoir un impact quotidien sur les conditions actuelles et futures de tes collègues et ça, c’est très motivant et valorisant.

Et ta tâche la moins préférée?

La gestion d’un flux d’information provenant de sources multiples.

Adresse courriel personnelle, adresse courriel du RÉMUL, messages privés, etc. Les messages viennent de partout et se dédoublent même parfois. Les gens veulent te rejoindre et parfois, ils ne se parlent pas entre eux, ce qui est loin de faciliter ton travail. On passe un temps fou à répondre à ces messages. Mais bon, ça s’apprend et comme tu le diras souvent durant ton mandat : « ça fait partie du contrat! ».


Qu’est-ce que tu as pu apprendre au cours de ton mandat?

Tu apprends beaucoup sur toi comme personne : sur la gestion personnelle, sur la gestion d’une équipe. Tu deviens un expert du doctorat en médecine, de son administration et de sa direction. Tu viens aussi à en savoir pas mal sur l’Université et sa communauté.

Bref, je dirais que tu acquiert sans cesse des connaissances sur un peu tout ton environnement en tant qu’étudiant en médecine, en plus d’y avoir un impact, et que c’est donc hyper enrichissant. Il ne faut certainement pas avoir peur d’apprendre pour occuper un tel rôle!


Que dirais-tu à un candidat qui hésite à se présenter?

Être président.e du RÉMUL, c’est une expérience incroyable et tellement enrichissante autant d’un point de vue personnel que professionnel. Ce fut sans aucun doute une des plus belles expériences de ma vie, mais aussi un de mes plus grands défis. Alors si la motivation est là, fonce!

Tu as du leadership et tu veux faire partie d’une équipe dynamique qui défend les intérêts de tes collègues ? La mise en candidature pour la présidence du RÉMUL sera du 11 au 17 janvier.

Voici une entrevue avec la présidence du RÉMUL qui vous donnera un avant-goût du poste. N’hésitez pas à nous contacter pour vos questions ou pour en connaitre davantage sur les modalités des élections.